Les invitations sélectives du Président de la République

 

Lors de l’hommage rendu aux résistants français tombés sur le plateau des Glières en mars 1944 pour défendre l’honneur de notre pays face à la barbarie nazie, le Président de la république a opéré une sélection surprenante dans le choix des personnalités invitées à l’accompagner pour commémorer cet événement.
Il est conforme à l’esprit républicain que l’actuel président invite ses prédécesseurs à une cérémonie mémorielle dont le but est de rassembler l’ensemble des français autour des valeurs qui animaient des hommes morts pour défendre la liberté et l’honneur de la patrie face à l’occupant et à la milice de Vichy. Cependant, force est de constater que seul Nicolas Sarkozy a été invité à cette cérémonie, les autres ont été oubliés, voire écartés, notamment François Hollande, son prédécesseur direct. Sur les écrans de télévision, les français ont pu constater qu’Emmanuel Macron a multiplié les gestes amicaux envers son invité : tape dans le dos par ci, main posée sur le genou par là…
Notre président qui se voulait, l’espace d’une campagne présidentielle, de droite et de gauche afin de brouiller les cartes, penche de plus en plus sérieusement à droite et cherche à séduire l’électorat des républicains de Laurent Wauquiez afin que la liste conduite par Nathalie Loiseau obtienne un bon résultat lors du prochain scrutin européen. De plus, il poursuit méthodiquement, voire cyniquement, la politique engagée par Nicolas Sarkozy faite de régression sociale et de cadeaux octroyés aux plus aisés des français : tout cela vaut bien les nombreux témoignages d’amitiés et de connivences des deux présidents pour le moins conservateurs voire réactionnaires.
L’écran de fumée jeté sur la France lors de la campagne présidentielle de 2017 se dissipe jour après jour et le vieil adage « Dis-moi qui tu fréquentes et je te dirai qui tu es » est plus que jamais d’actualité.

Related posts

Laisser un commentaire